A l’ombre du chemin de halage, offrez-vous un moment de quiétude et de découverte au fil de l’eau. Véritable ouvrage d’art, le Canal de Nantes à Brest parcourt 364 km et emprunte 8 cours d’eau canalisés : l’Erdre, l’Isac, l’Oust, le Blavet, le Doré, le Kergoat, l’Hyères et l’Aulne. Façonné par la main de l’homme au cours du XIXème siècle, 238 écluses permettaient de relier ces deux villes (avec une dénivellation totale de 555 mètres). Aujourd’hui 18 d’entre elles ont été englouties par le Barrage de Guerlédan.

Un peu d’histoire…

C’est au XVIème siècle que remonte ce projet ambitieux et titanesque d’ouvrir une voie d’eau intérieure en Bretagne, lors de l’union du Duché de Bretagne au Royaume de France. De nombreux projets seront avortés faute de financement. En janvier 1783, les Etats de Bretagne nomment une « Commission de la navigation intérieure ». Mais ce n’est qu’en 1804 que Napoléon Ier décide de relier les arsenaux de Brest et de Nantes, afin de débloquer Brest par l’arrière-pays. Les travaux commenceront par les deux extrémités du canal et connaitront quelques périodes de ralenti. En 1836, le canal est navigable de Nantes à Redon et de Brest à Carhaix. Il faudra attendre le 1er janvier 1842 pour que la totalité de la voie d’eau soit ouverte à la navigation.

Témoignages de la vie marinière et fluviale

Si à partir de 1923, la construction du barrage de Guerlédan et les progrès du chemin de fer mettent un point d’arrêt au transport par voie d’eau douce, la mémoire du trafic fluvial entre Nantes et Brest perdure au fil du temps. Partez à la rencontre d’hommes et de femmes qui ont consacré tout ou une partie de leur vie à ce cours d’eau. Anecdotes et faits d’antan vous feront découvrir le canal de Nantes à Brest sous un nouveau jour. De l’écluse de Guillac au port des Forges, le sentier d’interprétation vous plongera dans la vie d’une famille de batelier.

Les voix du Canal – balade sonore

Ecoutez ! Pierrick, petit gars de l'île de Tibidy, embarque à bord de l'Aurore, un Chalankou Naoned, pour une traversée du cœur de la Bretagne, à fleur d'eau...

Sandrine Pierrefeu, journaliste et écrivain, entraîne le promeneur dans un récit au fil des âges, au fil de l'eau. Découverte, histoire, légendes et émotions se mêlent sur fond de bruits d'eau, de chants d'oiseaux, et de musique bretonne. S'y ajoutent les témoignages des acteurs d'aujourd'hui : habitants riverains, éclusiers, restaurateurs, animateurs nature, conteur... Des paroles émouvantes, des ambiances sonores inédites.

Comment la télécharger ?

Connectez-vous sur Canaux de Bretagne et cliquez à la rubrique Balade Sonore.
Des lecteurs MP3 contenant la balade sonore sont également disponibles en prêt à l'Office de tourisme.

Du déclin vers un nouvel essor

Le développement des voies ferrées et la construction de routes marqueront le déclin du commerce fluvial. En 1923, la construction du barrage hydroélectrique de Guerlédan, sectionnant le canal en deux tronçons, marquera la fin d’une ère. Aujourd’hui, le canal revit grâce au développement de nombreuses activités : pêche, randonnées pédestres, équestres ou à vélo, canoë-kayak, plaisance…